Leonardo García Alarcón, Chouchane Sinarossian & Balázs Máté

Leonardo García Alarcón, Chouchane Siranossian & Balázs Máté

Mercredi 24 août à 20h

Chouchane Siranossian, violon
Balázs Máté, violoncelle
Leonardo García Alarcón, clavecin et direction

  • G. Muffat (1653-1704) : Sonate pour violon en ré majeur
    1. Adagio
    2. Allegro
    3. Adagio
    4. Allegro - Adagio
  • J.S. Bach (1685-1750) : Adagio de la sonate pour violon en do mineur BWV 1024
  • J.S. Bach (1685-1750) : Fugue de la sonate pour violon en sol mineur BWV 1026
  • C. Farina (1600-1639) : Sonata quinta detta La Farina
  • A. A. Schmelzer (1653-1701) : « Victori der Christen »

Entracte

  • J.S Bach (1685-1750) : Sonate pour violon en mi mineur BWV 1023
    1. Ouverture
    2. Adagio ma non tanto
    3. Allemande
    4. Gigue
  • J.G. Walther (1684-1748) : Passacaille, 6ème sonate
  • J.S Bach (1685-1750) : Sonate pour violon en sol majeur BWV 1021
    1. Adagio
    2. Vivace
    3. Largo
    4. Presto

Bach, avant Bach

Dans l’Europe de la première moitié du XVIIe siècle, la musique instrumentale devient source d’expérimentations sonores et expressives. Influencés par la rhétorique vocale, les compositeurs cherchent une poétique musicale nouvelle. Le genre évolue par l’accroissement de la virtuosité, l’invention, l’improvisation et la recherche de sonorités étonnantes. Le violon est l’instrument idéal pour ce renouveau, issu du stylus Phantasticus et initié par des musiciens comme Farina, Schmelzer, Biber, Pisendel et Bach... C’est tout ce répertoire qui s’affranchit des conventions et des usages et qui cherche de nouvelles possibilités expressives que Chouchane Siranossian , Balázs Máté et Leonardo García Alarcón ont choisi d’explorer.

« La performance est remarquable. [...] C'est l'un des programmes baroques les plus attrayants et les plus intéressants que j'aie entendus depuis longtemps. »
Charlotte Gardner, Gramophone, 2021

Leonardo García Alarcón, direction et clavecin

Leonardo García Alarcón, direction et clavecin

« Un artiste inspirant, exceptionnel et généreux. »
C. Siranossian

Leonardo García Alarcón a surgi en peu d’années comme le chef d’orchestre obligé de la planète baroque. Né en Argentine, il s’est installé en Europe en 1997 et a intégré le Conservatoire de Genève dans la classe de la claveciniste Christiane Jaccottet, avant de devenir l’assistant de Gabriel Garrido. Il est reconnu meilleur chef d’orchestre au Palmarès 2019 de Forum Opéra. 

En 2005 il créée son ensemble Cappella Mediterranea dont il est le directeur artistique, responsabilité qu’il cumule peu après avec celle du Chœur de chambre de Namur, l’une des meilleures formations chorales baroques actuelles.  Son répertoire a pour vocation de redonner vie à des œuvres méconnues comme celles de Falvetti, Cavalli, Sacrati, Draghi, Luigi Rossi. Pour dénicher ces œuvres oubliées, le chef suisse-argentin passe beaucoup de temps dans des bibliothèques. « Quand je lis une partition, je l'entends et me rends compte tout de suite de sa richesse. » dit-il.

En tant que chef ou claveciniste, il est invité dans les festivals et salles de concerts du monde entier. En septembre 2019, il fait un triomphe à Paris avec Les Indes Galantes de Rameau à l’Opéra Bastille à l’occasion du 350e anniversaire.

Sa riche discographie est unanimement saluée par la critique.

Leonardo García Alarcón est Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres.

Chouchane Siranossian, violon

Chouchane Siranossian, violon

« C'est le privilège des artistes d'exception d'attirer sur eux toute la lumière. La violoniste Chouchane Siranossian est de cette espèce. »
Diapason

Chouchane Siranossian, est aujourd'hui une des plus grandes virtuoses sur la scène baroque internationale, en solo ainsi qu’aux côtés de nombreux orchestres prestigieux. Sa maîtrise de l’instrument, nourrie de ses recherches musicologiques et de son parcours exemplaire, ont fait d'elle une musicienne très recherchée et d'une grande singularité.

La violoniste a étudié le violon avec Tibor Varga (Sion), Pavel Vernikov (Lyon), Zakhar Bron (Musikhochschule Zürich) et la musique ancienne avec Reinhard Goebel (Mozarteum Salzburg).

Jouant aussi bien sur violon moderne que baroque, elle se produit sur les grandes scènes internationales avec les meilleurs musiciens de notre temps.

Ses enregistrements sont récompensés par de nombreux prix.

Lorsque qu’elle n’est pas sur scène elle se consacre à sa grande passion, l’alpinisme.

Chouchane Siranossian joue un violon baroque de Joseph et Antoine Gagliano et un violon de Domenico Montagnana, mis à sa disposition par F. Girardin, luthier à la Chaux de Fonds.

Balázs Máté, violoncelliste

Balázs Máté, violoncelliste

Balázs Máté (né en 1965 à Budapest) a étudié au Conservatoire B.Bartók et à l'Académie de musique F.Liszt de Budapest. Il poursuit des études supérieures de violoncelle baroque au Conservatoire royal de La Haye et de musique de chambre avec Nikolaus Harnoncourt au Mozarteum Salzburg.

Il est violoncelliste solo dans des orchestres baroques de renommée mondiale, notamment : Le Concert des Nations (J.Savall), le Wiener Akademie, Les Musiciens du Louvre, la Cappella Mediterranea (L.G.Alarcón). Ses nombreux concerts à travers le monde ont rencontré de beaux succès.

Il fait d'importantes recherches sur des compositeurs oubliés et sur leurs œuvres. Professeur de violoncelle dans plusieurs académies en Autriche et en Allemagne, il est invité à donner des master classes aux Etats-Unis, en Afrique du Sud, en Hongrie, en Norvège ou en Géorgie. Il travaille régulièrement comme chef invité avec le Georgian Sinfonietta.